Magazine

Festival Berlioz, l’événement musical devenu incontournable en Isère

Par Stéphane Pocidalo / Publié le 04.08.2014
Depuis 1994, le festival Berlioz est un rendez-vous majeur pour tous les amoureux de la musique classique. Cette année encore, du 21 au 31 août, il se déroulera à la Côte-Saint-André, la ville natale du célèbre compositeur, Hector Berlioz. Cette 21ème édition a pour thématique « Berlioz en Amérique au temps des Révolutions industrielles ». Demandez le programme !

L'Orchestre national de Lyon lors du Festival Berlioz (Photo via Flickr)
L'Orchestre national de Lyon lors du Festival Berlioz (Photo via Flickr)

Berlioz, quelle belle et longue histoire ! Une relation toute particulière lie le compositeur romantique à la notion de « festival », dans le sens festif, populaire et rassembleur du terme. Le Festival - qui porte le nom du compositeur du chef d’œuvre Les Troyens - est né dès 1979 du côté de Lyon grâce à Serge Baudo, à l’époque chef et directeur musical de l’Orchestre national de Lyon. Le but était de faire preuve connaissance de l’œuvre intégrale du compositeur plus connu à l’étranger qu’en France à cette époque-là.

Mais c’est en 1994 que l’événement prit une tournure annuelle. Organisé à la Côte-Saint-André par l’Association du Festival Berlioz, présidée alors le Sénateur Jean Boyer, le Festival regroupait des concerts sous la grande Halle médiévale. Vingt et une éditions plus tard, il est devenu un événement culturel incontournable de la région et célèbre chaque mois d’août Hector Berlioz et ses compositions, ses inspirations, ses contemporains, sa postérité et ses écrits.

Des événements tous les soirs

Depuis 2009, c’est Bruno Messina qui s’occupe de la direction artistique. Il a succédé à Bernard Merlino. Chaque année, un seul objectif l’habite : rendre la musique classique populaire et appréciable par tous. En 2014, le patron a choisi la thématique « Berlioz en Amérique, au temps des révolutions industrielles », un clin d’œil à Berlioz qui fut membre correspondant de l’Académie des Beaux-Arts de Rio de Janeiro et aux voyages qu’il aurait pu faire s’il avait répondu aux diverses invitations reçues d’Amérique, dont celle de l’Empereur Pierre II du Brésil.

Parmi les rendez-vous incontournables de cette année, le « concert monstre » d’ouverture réunissant, comme au temps de Berlioz, plus de 1000 musiciens, ou encore le concert « Christophe Colomb » donné le 22 août à la Cour du Château par l’orchestre Les Siècles, le chœur de la Radio Flamande et Denis Podalydès, en tant que récitant. A noter également un ciné-concert « Le Mécano de la General », les images du film de Buster Keaton étant accompagnées par une musique originale de François Narboni. Enfin, en clôture, l’œuvre de Berlioz, « La Damnation de Faust » sera interprétée par le Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz, les Chœurs et Solistes de Lyon-Bernard Tétu et le Chœur Britten-Nicole Corti.

Pour découvrir le programme complet, rendez-vous sur : http://www.festivalberlioz.com/

Focus sur la Côte-Saint-André

La commune de 5 000 habitants est la capitale de la Bièvre, et est idéalement située entre Lyon, Grenoble, Valence et Bourgoin-Jallieu. Cette ville est très ancienne puisqu’elle possède de nombreux édifices présentant une architecture allant du XIème au XIXème siècle comme le château Louis XI, l'église ou les Halles.

Sa sobriété et son élégance, avec ses couleurs acidulées, en font un cadre idéal pour un festival de musique classique. Durant 11 jours, la ville accueille le festival dans trois lieux majeurs :

Sous la Halle médiévale de la Côte-Saint-André ;
Dans la cour du Château Louis XI ;
Dans les églises de la Côte-Saint-André et des environs.
Rejoignez "Allovoyages.fr - Le Magazine" sur Facebook, et recevez nos meilleurs articles sur votre fil d'actualité.